"Seul la longueur et la dureté de l’aventure permettent de se retrouver avec soi-même, de réaliser un voyage intérieur au plus profond de son corps et de découvrir des ressources morales et physiques jusqu'alors insoupçonnées. Le corps humain est une machine tantôt surprenante tantôt merveilleuse avec une capacité d’adaptation hors du commun"

Ultra Montée du Salève 2016

Belle 3ème place à l’Ultra Montée du Salève (UMS), au total 8 montées en 4h37′ et un peu plus de 5200 m D+! Expérience différente,  l’UMS et ses montées de 650 d+ à répétitions pendant 6h est toujours un effort particulier, intense, raide…. Cette année le plateau était plutôt du genre…relevé! D’abord avec des spécialistes de la discipline (montées verticales, KV, etc.) comme Lionel Poletti (futur vainqueur), Roland Claverie ou Adrien Perret, ensuite avec de très bons coureurs de niveau national ou international comme Arnaud Perrignon, Sangé Sherpa et surtout le champion du monde en titre Sylvain Court. Bref du beau monde, de quoi être bien entouré durant 6h ;-) 1ère montée, 31’00: Ca commence très fort…Adrien, Roland, Lionel et Sylvain imposent un rythme d’enfer…je cherche mon rythme dans le sillage d’Arnaud Perrignon. Sylvain ralentit sur le haut ce qui me permet de le passer au sommet pour passer 5ème avec Sylvain et Arnaud dans les baskets. 2ème montée 32’06: Reprise difficile, que ça va être long ;-) Sangé, me reprend à mi-pente, devant toujours les 4 mêmes imposent un rythme très soutenu, je rivalise vraiment bien sur les très brèves parties où l’on peut courir mais dès que c’est raide, je dois céder du terrain…j’arrive 7ème en haut derrière Rémi Piégelin. Sylvain prend les commandes! 3ème montée 32’40 : Je retrouve un rythme plus constant. Alors que les 4 mêmes s’échappent inlassablement, la belle bataille avec Sangé débute, je fais la première partie en tête avec 30m d’avance sur lui mais dès que les parties très raides apparaissent, sa puissance font la différence, je m’accroche au mental et limite la casse comme je peux, j’arrive 7ème en haut. Sylvain conforte son avance.Adrien disparaît, j’apprendrais qu’il a abandonné. 4ème montée 33’27 : Premier tournant de la course…en début de montée, 4 hommes se détachent, Sylvain, Lionel, Roland et Rémi. Pour ma part, je continue mon mano à mano avec Sangé,on se rend coup pour coup (ou plutôt sourire pour sourire ;-)). Alors qu’on se livre une belle bataille, on aperçoit Roland qui craque un peu plus haut…on le reprend, puis c’est au tour de Rémi de lâcher prise, j’arrive en haut 3ème juste devant Sangé…Sylvain toujours en tête devant Lionel.12992373_10154167569567728_508599767_n 5ème montée 34’43 : Statu Quo avec la confirmation que Roland et Rémi sont hors course pour le podium, la 4ème montée aura fait des dégâts. L’explication continue avec Sangé, toujours le même scénario, je tente de prendre quelques longueurs d’avance sur la première partie de la montée plus roulante car je sais qu’il va me reprendre dans les parties raides. Mais je repousse l’échéance au maximum et j’arrive même à le distancer sur la toute dernière partie en faux plat montant où j’arrive encore à courir…15 sec. de reprise, arrivée en 3ème position. Sylvain toujours en tête! 6ème montée 36’57: Deuxième tournant de la course! Départ en fanfare à nouveau de Lionel et Sylvain, avec Sangé on suit mais on se fait lâcher progressivement. Cette fois je n’arrive pas à prendre quelques longueurs d’avance dans la première partie, premier véritable coup de moins bien pour moi!, les crampes au mollet droit commence à pointer le bout de leur nez…Pas bon signe. Sangé me lâche dans les premières pentes raides, que cette montée va être longue, je serre les dents, je m’accroche mais je perds le contact mètre après mètre, inlassablement! Rien à faire, je me recentre sur moi-même et me concentre sur chaque pas, être le plus efficace possible…Quand soudain, j’aperçois Sylvain un peu plus haut, il semble en difficulté, je vois Sangé le passer. je fais le forcing jusqu’en haut et je le rattrape avant de le lâcher dans les derniers hectomètres de montée…Serait-ce le signe d’un revirement? arrivée en haut en 3ème position. Lionel doit prendre les commandes au temps cumulé pour quelques secondes sur Sylvain. Sangé est 3ème et je dois être 4ème. mais rien est joué avant les deux dernières montées.12985450_10156746530285621_5044142652863343857_n 7ème montée 38’03: Cette montée confirme que Sylvain est dans le dur, il s’accroche au tout début de la montée alors que Lionel s’envole et creuse l’écart. Avec Sangé, on lâche Sylvain mais je ne peux m’accrocher dans les pentes raides au népalais souriant ;-). il s’installe en 2ème position et je reste 4ème mais je me rapproche fortement de Sylvain. Tout cela, sur le terrain, nous ne le savions pas, donc toutes les montées doivent être faites à bloc! 8ème montée 38’28: Je donne tout, si je veux rattraper Sylvain et tenter le hold up sur Sangé, il faut tout donner. je m’accroche avec la tête dans les bâtons mais je dois laisser partir Sangé. Je reviens tout ce que je peux sur la fin en faux plat montant mais j’échoue à 8 sec de Sangé. Par contre, je récupère la 3ème place à Sylvain sur la dernière montée. Au final je finis à 10′ de Lionel, magnifique vainqueur et à 45 sec de Sangé pour la 2ème place! Vraiment très très satisfait de m’être donné jusqu’au bout sans rien lâcher de A à Z! et Bravo à Emilie pour sa victoire chez les femmes :-) VGT au sommet Une super expérience et de très beaux échanges avec Sangé (magnifique compagnon de bataille), Lionel, Sylvain, Romain, Julien, Gaetan et Aurelio ainsi que tous ceux qui m’ont encouragé lors de ces nombreuses montées, que ce fut BON de vous entendre :-) Merci à Eric Lacroix pour sa préparation et à Compressport pour leur confiance A bientôt pour de nouvelles aventures :-) Zpeedy  

Compressport, salève, trail running, ums, zpeedy


DIego Pazos

DIego Pazos

Tombé dans la marmite du Trail et de l'Ultra Trail en 2012. Je parcours les crêtes et les sommets à la recherche d'aventure, de découvertes et d'émotions.

Laisser un commentaire

Copyright © 2016-2019 Diego Pazos